Archives par mot-clé : Expo

EXPO – « IMMERSION ATMOSPHERIQUE – ESPACE ET LUMIERE »

Exposition à la Grande Galerie de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, du 12 au 23 mars 2018

En adéquation avec le programme de licence 2ème année, second semestre, cet enseignement expérimental et expérientiel de la conception architecturale est centré sur la relation entre composition spatiale, qualité lumineuse et expérience sensible.

A travers la réalisation de micro-architectures « ajustables », les étudiants répartis en 12 groupes thématiques travaillent la corrélation systémique des modulations paramétriques[…]

Publication exhaustive : http://www.grenoble.archi.fr/manifestations/expo-immersion-atmospherique.php

LE PROCESSUS DE CONCEPTION… A L’ERE DU NUMERIQUE

Retour sur l’exposition « Le processus de conception… à l’ère du numérique » par  Amal Abu Daya (texte, image) et Françoise Acquier (mise en forme), «L’usager, au cœur du projet architectural», Le Cresson enseigne (Hypothèses.org), Le 22 mai 2017.

Retour sur l’exposition « Le processus de conception architecturale … à l’ère numérique » qui vient de se tenir à l’ensag dans la Grande Galerie du 24 octobre au 14 novembre 2017. L’exposition, mise en œuvre par Amal Abu Daya1, présentait une sélection de 5 projets de PFE réalisés dans le cadre de la filière de master «Architecture, Ambiance et Culture Numérique», ensag, session 20172.[…]

L’ensemble des projets a été développé en mobilisant des outils de modélisation paramétrique et des algorithmes d’optimisation à des fins écologiques (ensoleillement, vue…), des outils de prototypage rapide (découpe laser, impression 3d, fraise numérique) ou des machines à commande numérique industrielle (CNC 3 axe), et parfois une instrumentation mécatronique. […]

Publication exhaustive : https://lcv.hypotheses.org/12180.

Ambiances de demain. Affordance numérique, Smart surface & Senseable city…

Dans le cadre de la COP 21,  pour accompagner l’exposition « Climat Virtuel/Réel » proposée par le Centre de Culture Scientifique Technique et Industriel  de Grenoble (CCSTI – la casemate), dédiée à la question du changement climatique , les étudiants de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble inscrits dans la thématique de Master « Architecture, Ambiances et Cultures Numériques » ont réalisés 4 prototypes de façade interactive et un mobilier urbain intelligent. Anthropocène et 3ème révolution industrielle constituent un arrière fond théorique pour la morphogenèse de ces objets ambiants.

Fixés sur la façade du Centre de Culture Scientifique, Technique et Industrielle, les quatre enveloppes dynamiques se reconfigurent au gré de variations climatiques. Dotées de capteurs ou « sensors », de servo commande (arduino), d’actionneurs (servo moteurs, moteur pas à pas…), de streep led adressable ou ruban led, ces « smart surface » ajustent leur morphologie paramétrique et leur intensité lumineuse en fonction des variations thermiques, de la force du vent, du passage des nuages, ou de la présence et de la proximité des habitants. Ces éléments architecturaux sont à la fois des formes sensibles aux changements climatiques auxquels elles sont réactives, et des formes sensibles, lumineuses et haptiques, que les usagers perçoivent. Informées par les conditions environnementales, elles informent le passant sur l’état atmosphérique de son environnement et sont dès lors partie prenante de la construction d’un milieu ambiant. Ces quatre prototypes proposent ainsi un imaginaire actualisé de ce qu’est la ville intelligente ou smart city, moins assujettie à un déterminisme technologique que définie comme une ville sensitive, qui profile au travers de ses ornementations interactives et ses affordances numériques, les ambiances architecturales et urbaines de demain.

DIY – Ces démonstrateurs sont entièrement conçus et fabriqués par les étudiants et les enseignants. Ils sont conçus au moyen d’outils de modélisation paramétrique, (Rhino + Grassehopper), fabriqués au moyen de machines industrielles à commande numérique (Robot ABB IRB 120, CNC Biesse Rover A) et d’outils de prototypage rapide (découpe laser Trotec speedy 100 – Imprimante 3D Ultimaker 2 Makerbot replicator 2X, fraise BZT P1100). Ils ont été prototypés et fabriqués au sein de Digital RDL, Research by Design Laboratory à l’ensag,  aux Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau et au Fab Mstic (LIG).

Direction de projet : Philippe Liveneau
Equipe Pédagogique : Amal Abu Daya,  Philippe Liveneau, Jérome Maisonnasse, Théo Marchal
Etudiants : Alexandre Julien, Azzeddine Souhil, Benabdellah Sofia, Cardenas Ortiz Rodrigo, Carrer Vives Alex, Chibani Soufiane, Decolin Remi, Dereymez Melanie, Gomes Simon,  Gonzalez Ruth Emilia, Hazan Alp Ebrem, Kafa George, Marguerite Johanna, Mathon Ophélie, Mazouyer Bastien, Pina Jonathan, Slaby Jonathan, Urda Adrian-Ioan, Zaharia Alexandru.

Architecte 2.0 – II / Digital RDL Research by Design Laboratory

L’exposition “Architecte 2.0” met en scène un atelier d’architecture qui prend la forme d’un “laboratoire de recherche par le design”, mobilisant l’ensemble des technologies digitales impliquées dans le champ de la conception et de la fabrication architecturale.

L’atelier de master “Architecture, Ambiances et Cultures Numériques” de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble investit l’espace de la plateforme avec ses étudiants, ses enseignants, ses outils de modélisation et de prototypage rapide (découpe laser, imprimante 3d, fraise 3 axes, robot 6 axes) et propose, in situ, d’observer et participer à l’activité de recherche et la réalisation de maquettes et de pavillons.

La scénographie “salle blanche”, rend visible les prototypes de structures déployables en papier, les recherches actuelles sur l’impression 3d  au moyen de divers matériaux, l’évaluation de morphogenèses atmosphériques ou encore des prototypes d’architecture interactive.
En complément des temps de travail/conception sur machines, un cycle de cours, conférences, et workshops donnés par des enseignants, des chercheurs et invités de différentes disciplines,  permet d’explorer certains potentiels des technologies numériques contemporaines dans le champ de l’architecture.

Cet événement produit avec le soutien financier de la Région Rhône-Alpes s’inscrit en continuité de l’exposition «Architecture à l’ère numérique. Ambiances de demain».

Architecture 2.0 – I

Les cultures numériques contemporaines engagent une révolution des pratiques de conception et d’innovation architecturale. En effet les outils de modélisation paramétrique et de prototypage rapide, ainsi que les machines de fabrication à commande numérique, permettent le développement de nouvelles formes non standards.

Grâce  à ces technologies récemment introduite dans le champ de l’architecture, les « façades » traditionnelles se transforment et deviennent des surfaces structurelles, des vêtures ornementées, des membranes intelligentes qui, tout en assumant leur filiation décorative, peuvent notamment apporter une réponse au enjeux énergétiques d’aujourd’hui. L’architecture, et par extension la ville de demain, offrent alors au passant une multiplicité d’ambiances à l’épreuve des sens ou au travers d’expérience interactives.

L’exposition « Architecture à l’ère du numérique » propose au moyen de divers supports tels que photos, maquettes, prototypes et microarchitectures, d’explorer ce nouvel univers de recherche architecturale par le design. Le visiteur est amené à vivre des expériences immersives, contemplatives ou informatives présageant de nos lieu de vie de demain.

Equipe pédagogique : Zubin Khabazi, Philippe Liveneau, Amal Abu Daya, Théo Marchal
Etudiants : Armellin Francesca, Brière Marion, Dao Anh Truong, Domenech Marti, Droguet Joakim,  Fegar Céline, Foucault Marion, Ghelfi Thomas, Gros Guillaume, Hamimi Yassine, Hamon Marie, Lharrous Redouan, Mladin Carmen, Mladin Ioana, Morard-Lacroix Robin, Nuzillat Maxence, Oudjida Sara, Pevtsov George, Prosii Daniel, Reig Garcia Maria, Tramoni Mathilde, Vargas Dornelles Luisa, Velez Gina, Yakhlef Sami, Yothakul Meanmakkah